Reprise de l’activité au cabinet de Shiatsu

Date 4 mai 2020

Sauf contre-indication de dernières minutes,

le cabinet de Shiatsu rouvrira ses portes le lundi 11 mai prochain.

Je serai heureux de vous y retrouver et de poursuivre le travail entamé ensemble.Bien évidemment, cette réouverture se fera sous certaines conditions sanitaires relativement strictes pour éviter toute propagation du virus.

 

Les consignes sanitaires que je mets en place reprennent les recommandations du Syndicat Professionnel du Shiatsu (SPS) établies en vue de cette reprise du 11 mai.

 

En ce qui vous concerne, je vous remercie de bien vouloir :

  • Ne pas venir si vous avez eu des symptômes fébriles dans les jours précédents la séance,
  • Se laver les mains à l’arrivée et à la sortie du cabinet,
  • Apporter une tenue spécifique pour recevoir la séance, couvrant les bras et les jambes, différente de la tenue dans laquelle vous arrivez au cabinet, ainsi qu’une serviette,
  • Porter un masque (apporter le vôtre….) durant la séance,
  • Apporter un stylo pour un règlement par chèque, ou la somme exacte si vous payez en espèces
  • Venir seul (pas d’accompagnant-e), sauf si le receveur ou la receveuse est mineur-e.

 

De mon coté, je mets en place :

  • Un espacement des RDV pour éviter que les patients se croisent
  • Un lavage / désinfection des mains entre chaque séance,
  • Le changement des protections entre chaque séance (drap d’examens, serviettes, couverture…),
  • Une désinfection des surfaces de contact (poignées, sièges…) entre chaque séance et du sol chaque fin de journée,
  • Le port d’un masque ou d’une visière durant la séance,
  • Le changement journalier du drap du futon et des vêtements professionnels

 

J’ai pleinement conscience de la gêne occasionnée par ma mise en place de ces consignes sanitaires mais ce sont les petits gestes de chacun-e, qui permettent la reprise des soins au cabinet dans les conditions les plus optimales. Avec inventivité et lâcher-prise par rapport à ces contraintes, nous essayerons ensemble qu’elles affectent le moins possible la qualité du soin et de la relation thérapeutique.

 

Au grand plaisir de vous retrouver à nouveau au cabinet. Plus que jamais, prenez soin de vous,

 

Laurent Berthelot.

 

Spécial Coronavirus – Confinement

Date 7 avril 2020

Bonjour,

 

Suite aux mesures de confinement prise par le gouvernement, le Cabinet de Shiatsu est fermé jusqu’à nouvel ordre. Je ne pourrai donc vous recevoir au cabinet le temps que durera cette épisode.

 

Je me permettrai de recontacter les personnes qui avaient des séances qui ont été annulées lorsque le cabinet rouvrira ses portes. En cas de difficultés, je reste à disposition pour vous répondre par mail ou par tout autre moyen de communication virtuelle…

 

Ceci dit, cette situation exceptionnelle ne doit pas empêcher de prendre soin de soi-même et de ses proches et d’agir en vue de maintenir un minimum de détente et de bien-être. De multiples outils et quelques règles de base existent et permettent de limiter les états de stress ou d’anxiété qui ne manqueront pas de survenir… Nous allons ici au fur et à mesure des jours proposer une série d’articles pour constituer une sorte de boîte à outils dans laquelle vous pourrez puiser ce qui vous convient le mieux…

Read the rest of this entry »

La décharge émotionnelle, un outil pour mieux gérer le stress et ses émotions

Date 6 avril 2020

Voici donc un nouvel article concernant la notion de décharge émotionnelle, un outil extrêmement utile pour apprendre à gérer aux mieux ses émotions.

 

Dépasser l’alternative  « réaction / rétention » émotionnelle dans la gestion de nos émotions.

La décharge émotionnelle est un processus naturel qui permet de réguler en évacuant les tensions internes survenues suite à des situations émotionnelles compliquées. Lorsque nous vivons une situation de stress provoquée par un évènement extérieur, notre organisme va se mobiliser instinctivement d’une part en produisant un surplus d’énergie pour nous préparer à répondre à cette situation sur un mode « action/réaction » (énergie musculaire) et, d’autre part, en nous informant (sous forme d’émotions) sur ce qui, chez nous, est mis en difficulté par cette situation de stress.

 

Dans la plupart des situations difficiles que nous connaissons, nous avons appris à ne plus réagir instinctivement dans cette logique d’action/réaction. La vie en société rend celle-ci de moins en moins légitime et on peut penser que cela constitue une avancée. En effet, au regard de la complexité des situations que nous devons gérer, cette logique « action/réaction » a perdu  de fait en grande partie sa pertinence. Celle que nous privilégions désormais le plus souvent consiste à élaborer des réponses plus « réfléchies » ou plus « stratégiques », mettant notre mental au centre du jeu.

 

La difficulté qui émerge de cette orientation plus mentale, est qu’elle nécessite, pour permettre au mental de gouverner, de retenir cette énergie produite par la situation de stress à l’intérieur du corps, sous sa forme musculaire et émotionnelle. C’est ce qui explique le phénomène de tensions musculaires et émotionnelles faisant suite aux situations de stress : « On prend sur soi comme on dit…. », « on fait un effort pour na pas réagir …. ». Le problème est que cette tension musculaire (mais surtout émotionnelle) si elle n’est pas pris en charge va rapidement nous encombrer. Pire, elle va avoir des effets secondaires importants qui vont venir perturber ou inhiber l’élaboration de nos réponses « mentales » ou stratégiques.

 

rumination.jpg.jpeg.

 

Une émotion, ou quand le corps nous informe qu’une besoin de base est malmené

Pour mieux répondre aux situation de stress, nous pensons qu’il faut sortir de ces deux manières de procéder (réaction/rétention) en étant partisan d’accorder du temps et de l’attention aux émotions qui surviennent dans ces situations difficiles. Et ceci pour deux raisons simples : d’une part, pour limiter le niveau de tension interne produit par cette rétention énergétique, et d’autre part, parce ce qu’elles ont des choses à nous dire. En étant dans une pure logique réactive (action/réaction), ou en la réprimant, nous risquons en effet, de ne pas bien entendre ce qu’elle a a nous dire… Oui, car les émotions, ne sont pas là pour nous embêter, nous faire perdre la face ou nous rappeler que nous ne sommes pas à la hauteur. Elles ont une fonction bien précise : nous alerter qu’un (ou plusieurs) de nos besoins de base n’est plus satisfait : par exemple, si je ressens de la peur, c’est que mon besoin de sécurité est en difficulté.

 

Read the rest of this entry »

Petit exercice de Do-In du haut du dos

Date 24 mars 2020

Voici un nouvel article où vous trouverez une suite d’exercices de Do-in  (auto-massage) et se terminant par une séance de cohérence cardiaque.

 

Le Do-In du haut du dos est spécialement recommandé pour travailler les tensions de cette partie du corps (trapèze, nuque…) qui s’accumulent  au long d’une journée de de travail, notamment liées à la position sur un ordinateur. L’énergie s’y est accumulée créant ces tensions musculaires mais aussi psychique (plein d’énergie dans la tête qui rend difficile le lâcher-prise…). Ces exercices de Do-In influent donc fortement sur l’état d’esprit  en lui donnant plus de souplesse, plus de mouvements, contrairement aux tensions qui nous figent souvent dans des postures binaires, d’opposition ou de fermeture.

 

Ces exercices sont à faire quotidiennement. Le moment le plus propice est en fin de journée lorsque vous passez des activités de travail aux activités privées (détente/famille…). Ils permettent de faire un sas  entre ces deux moments et de redonner de l’énergie pour être plus détendu et disponible pour la fin de journée.

  

1 – Percussions des bouts des doigts sur tout le crâne :

 Avec les poignets qui restent souples, on tapote le crâne avec le bout des doigts pour stimuler toute cette zone pendant environ 20 secondes. Cet exercice favorise la vascularisation du cuir chevelu et la tonicité de la musculature péri­crânienne.

 

2 – Travail sur la nuque/le cou :

D’une main puis de l’autre, décollez la peau de la nuque comme celle d’un petit chat, de la bosse du bison (la vertèbre la plus proéminente à la base du cou) jusqu’à la base du crâne.
 

Cet exercice soulage les tensions des muscles de la nuque dans son ensemble et permet de rétablir une bonne circulation entre la tête et le reste du corps. Vous pouvez compléter cet exercice par des mouvements rotatifs sur chaque côté du cou.

 

Read the rest of this entry »

Bienvenue sur mon blog !

Date 24 mars 2020

devise-du-matre200x300.jpg

Ce blog est consacré au shiatsu et aux pratiques énergétiques.

petitkigris1.gif

Il s’adresse aux personnes intéressé-e-s par le shiatsu et plus généralement par les soins énergétiques chinois.

petitkigris1.gif

Il s’adresse également aux patient-e-s rencontré-e-s en séance ou lors des ateliers de DO-in (automassage) afin de compléter ou de re-préciser les conseils (de vie, alimentaires, de comportements) et autres étirements donnés en fin de séance.

petitkigris1.gif

C’est un lieu de ressources et d’échanges pour tout ceux et celles qui désirent gérer de manière douce et efficace le stress quotidien. Dans la mesure du possible, il proposera un téléchargement libre de fiches pratiques concernant des exercices de Do-in, d’étirements et de relaxation, des conseils alimentaires, des pistes de recherches issus de mon travail en cabinet ou encore des réflexions plus générales sur l’énergétique chinoise et sur la manière de l’intégrer dans sa vie.

petitkigris1.gif

La philosophie de ce blog est de promouvoir la réappropriation de sa propre santé et de son corps en donnant des outils simples, efficaces et doux, basés sur les principes et techniques issus du shiatsu et de la médecine chinoise traditionnelle.

 

Bonne navigation et n’hésitez pas à me laisser un message.

 

Laurent Berthelot.

 

Le Cri du Cœur

Date 23 mars 2020

Le cri du Cœur est un exercice de libération ou de décharge émotionnelle. Un article plus long détaillant ce processus de décharge émotionnelle est publié ici.

 

Par peur de faire mal à ses proches, par manque d’outils de gestion émotionnelle, par réflexes éducatifs, ou encore par impossibilité sur le moment, nous bloquons l’expression de nos émotions. Fautes d’être exprimées, elles restent alors à l’intérieur et finissent par d’accumuler et se bloquer à l’intérieur de notre corps provoquant un état de tension intérieur.

 

Le cri du cœur, mode d’emploi….

Cet exercice consiste donc à évacuer l’énergie souvent bloquée au niveau du sternum et qui correspond souvent à l’énergie de la colère (du Foie) qui n’a pas été exprimée. Cela peut provoquer des blocages au niveau de l’estomac (brûlure, remontée gastrique,), des problèmes digestifs, un sentiment diffus ou général de blocage, du ressentiment, de l’agacement, une difficulté à s’affirmer, etc.

 

L’exercice est tout simple mais très efficace : il s’agit de crier dans un coussin pendant 2mn par jour et cela pendant au moins 15 jours puis après à chaque fois qu’on sent que ça monte ou bien qu’on sent que c’est coincé soit dans la gorge ou au niveau du plexus. Il s’agit de libérer l’énergie pas d’être gentil ou juste : soyez de mauvaise foi, insulter qui de droit, exagérer vos ressentis, mettez vous vraiment (enfin) en colère. Allez-y ! Vous ne ferez du mal à personne et beaucoup de bien à vous !

 

rumination.jpg.jpeg.

 

Read the rest of this entry »

Tremblez de peur !

Date 23 mars 2020

Ce article concerne une technique de libération émotionnelle pour les situations de peur et d’anxiété. Au regard de l’actualité, il est normal de ressentir ces différents états émotionnels. Mais, parfois, il nous arrive qu’ils nous submergent jusqu’à la tétanie. D’où l’importance d’avoir quelques outils concrets qui peuvent nous soutenir et nous aider à traverser ces moments difficiles. Et donc notamment, cet outil pour nous libérer les tensions de peur et d’anxiété…

 

 

Mais, que faire avec sa peur?

La peur, comme toute émotion, est une sensation corporelle : on la ressent dans son corps. A ce titre, la réponse doit s’initier à ce niveau-là comme nous le proposons pour l’ensemble des émotions : bien gérer ses émotions implique de commencer par les vivre au niveau du corps. En cas de peur, il faut donc la ressentir corporellement.

 

Oui, d’accord, mais pourquoi ?

Trembler avec sa peur a pour but de nous apaiser émotionnellement en disant à notre corps que nous avons entendu son message, que nous écoutons l’information qu’il nous délivre. Tout se passe comme si une fois que notre corps aura le sentiment d’avoir été entendu, il cessera de nous envoyer cette sensation désagréable de peur.

Cet apaisement émotionnel nous permettra de prendre conscience du besoin en difficulté et de réfléchir plus sereinement pour établir une stratégie d’action pertinente ; et ici, pour établir une stratégie pour nourrir notre besoin de base de sécurité qui est malmené et qui s’est exprimée précisément par l’irruption de cette émotion de peur. A l’inverse, si nous ne l’écoutons pas, il reviendra toquer un peu plus fort chaque fois… ou s’installera de manière quasi permanente, ce qui provoquera et définit l’état d’anxiété…

Read the rest of this entry »

Exercice de cohérence cardiaque

Date 22 mars 2020

Dans cet article,  nous vous expliquons et vous proposons un exercice dit de « cohérence cardiaque ».

C’est un exercice simple à mettre en œuvre puisqu’il s’agit simplement de suivre un rythme respiratoire. Celui-ci permet en quelques minutes (5mn) de faire descendre le niveau émotionnel et psychique, l’anxiété et la rumination mentale qui le plus souvent en découle.

Le principe est simple : notre respiration est l’un des moyens principaux et le plus simple pour intervenir sur notre rythme cardiaque (lorsque l’on respire plus rapidement, le cœur s’accélère et inversement….). Et le rythme cardiaque est lui-même relié à notre système nerveux autonome (autonome signifie qu’il est indépendant de notre volonté, c’est un système qui s’auto-régule comme notre température corporelle etc. ) chargé de la gestion du stress. Lorsque l’on respire plus lentement, on ralentit le rythme cardiaque qui va apaiser à son tour notre système nerveux autonome. En s’apaisant, ce dernier va passer alors en mode « parasympathique », c’est-à-dire en phase « détente et récupération ». Et le rythme respiratoire précis de la cohérence cardiaque est le rythme le plus opérant, le plus ajusté pour atteindre ce but. Il rend les fréquences cardiaques cohérentes, c’est-à-dire harmonieuses, indiquant un état de détente approfondie, et cela en quelques minutes. D’où son nom, il est vrai, un peu curieux….

Read the rest of this entry »

Au printemps : un maître-mot, la tempérance

Date 12 février 2020

(4 février – 15 avril)

Au printemps, l’énergie yang croît, l’énergie yin décroît. C’est le renouveau. Le mouvement de la nature est vigoureux, les plantes sortent de la terre, la sève monte dans les arbres, bref, la nature s’éveille. Chez l’être humain, un mouvement similaire s’opère. L’organe le plus concerné par ce mouvement est le foie, dont le printemps est précisément la saison. Elle se traduit par le besoin retrouvé de sortir, l’envie est aussi d’un grand nettoyage de printemps; c’est l’époque idéal pour se lancer dans de nouveaux projets.

fleur_primevere3.jpg

Cette montée en puissance du foie n’est cependant pas sans danger pour notre équilibre et notre santé. C’est en cette saison que de grandes fatigues apparaissent, parfois accentuées par le changement d’heure. Or, il faut avoir la force de contrôler cette énergie qui peut nous déborder. Les émotions et la pensée étant étroitement liées au fonctionnement des organes et notamment le plus sensible d’entre eux, le foie, des états dépressifs, des insomnies, des phases d’anxiété, d’irritabilité et encore de colère peuvent apparaître ou ré-apparaître à cette période.

Pour nous prévenir de ces dérèglements, le maître-mot est celui de tempérance. S’il faut bien entendu «vivre cette saison» en s’imprégnant de cette énergie , il ne faut cependant pas se laisser emporter par elle. Tempérer cette énergie du foie peut passer par des exercices de respiration et de relaxation, des promenades (plus pertinente ici que des joggings) dans la forêt ou à la campagne. Prenez le temps d’y observer et de ressentir cette nature qui s’éveille (en s’attardant devant une plante qui surgit de la terre, en admirant la couleur des cerisiers en fleurs, etc.). Sur plan un plan émotionnel, n’hésitons pas à cultiver les vertus que sont patience et la gentillesse pour faire face aux états colériques qui peuvent nous envahir en cette saison.

 

 

vert-bois1.JPG

La couleur vert-pomme des feuilles du printemps est la couleur associée à l’élément bois. Elle a pour particularité de nourrir le foie.

 

Read the rest of this entry »

Le Foie en médecine chinoise traditionnelle

Date 11 février 2020

Voici un texte sur les principales fonctions et dysfonctionnements liés au foie.

Celui-ci se trouve à droite sous le diaphragme à et l’intérieur de la cage thoracique. C’est un organe yin (interne et vital) mais sa fonction est yang car l’énergie du foie est très actif et résolu, tendant à disperser l’énergie.
Le Foie exerce deux grandes fonctions : réguler la circulation de l’énergie et drainer et mettre le sang en réserve. Il a également des liens avec les tendons, les yeux, les ongles ainsi que l’activité des rêves.

Le foie assure la libre circulation du Qi

Nous avons vu dans un article précédent sur le printemps que le foie a trait à la saison printanière. C’est une bonne manière d’aborder cette fonction la plus importante du foie. Au printemps, la nature explose de toute part. Elle le fait dans tous les sens, de tous les côtés. En cette saison, rien ne peut arrêter cette puissance de vie qui se réveille et se remet à circuler avec vigueur dans toute chose vivante (animaux, plantes comme êtres humains…).

Au niveau énergétique, le foie fonctionne de manière similaire à l’intérieur du corps : il assure au Qi une circulation sans obstacle dans tout le corps, dans tous les viscères et dans toutes les directions. Le sens normal de circulation du Qi du Foie est d’aller vers le haut et vers l’extérieur, dans toutes les directions. Cette fonction première du foie dont le terme chinois désignant cette fonction signifie « couler » et « libérer », permet ainsi de nourrir en énergie toutes les partie du corps. C’est ce qui explique l’importance de cette fonction, car elle concerne toutes les parties du corps et tous les viscères. On dit que le foie organise toutes les grandes fonctions du corps par sa capacité à faire circuler partout le QI.

Le Foie est souvent comparé à un Général de l’armée, car c’est donc à lui que l’on doit l’organisation générale de toutes les fonctions du corps dans la mesure où il assure au Qi une circulation libre et correctement orientée. C’est ainsi que l’on dit que le Foie est la source du courage et de l’esprit de décision, si toutefois il est en bonne santé. « Le Foie est comme le général d’une armée car c’est lui qui décide de la stratégie« .


Principaux déséquilibres énergétiques liés à cette fonction : l’émotionnel et le digestif.

Toute médaille ayant sa facette, cette fonction est à l’origine de nombreux déséquilibres. Le foie fait « couler », et « libère » le Qi dit-on. Nombre de déséquilibres interviennent lorsque cette fonction est empêchée : l’énergie est alors stoppée et s’accumule littéralement dans le foie. On parle alors de surpression du foie qui se traduit souvent par des sensations de tensions internes et d’anxiété permanente. Cette tension se libère parfois partiellement par à-coups, telle la vapeur d’une cocotte-minute, par montée brusque d’énergie le plus souvent vers le haut du corps. Elle provoque alors des perturbations émotionnelles. Elle peut également se diriger vers l’estomac et la rate, mettant à mal le processus de digestion ( mauvaise digestion, selles molles, ballonnements, remontée acides….).


Le foie, organe émotionnel

L’énergie du foie est par excellente une énergie montante : visualisez quelqu’un en colère, émotion liée au foie : on l’imagine plus facilement sautillante ou bondissante que « plombée ». C’est le même processus qui se passe lorsqu’une personne rougit face à une situation inconfortable ou difficile. Dans un tel cas, au lieu de faire circuler harmonieusement l’énergie dans le corps, le foie s’agite puis se bloque (plus ou moins selon l’intensité de l’émotion). Un peu comme un cocotte-minute, il rejette le trop plein d’énergie vers la tête. C’est ce qui explique cette sensation de chaleur et d’empourprement du visage. C’est ainsi que le foie est considéré comme l’organe des émotions. Dès qu’une émotion nous traverse, le foie en est affecté et s’agite à la hauteur de la force de l’émotion favorisant la montée de l’énergie vers le haut du corps. On comprend alors toute l’importance d’une bonne gestion de ses émotions pour rester en bonne santé qui garantit cette libre circulation du qi du foie.

Nous le verrons plus bas, c’est à partir de ce principe que l’on peut combattre une trop grande une trop grande émotivité ou mieux gérer ses émotions : au travers de techniques qui vont chercher à freiner la montée de l’énergie vers le haut de la tête.

L’énergie du foie est également une énergie qui va vers l’extérieur : on dit qu’elle est expansive. C’est elle qui nous pousse à créer des liens avec notre environnement et nos semblables. Ainsi, l’énergie du foie a lien avec l’affirmation de l’individualité de la personne, l’affirmation de son point de vue face au monde. D’une manière plus large, elle comprend également la capacité créatrice. Les personnes créatrices ont généralement un foie particulièrement actif – et parfois les déséquilibres qui vont avec…

L’expansivité de l’énergie du foie supporte mal la contrainte. Ainsi, si cette expansivité est contrariée, l’énergie du foie va être affectée et la fonction de bonne circulation du Qi va en être altérée, générant de puissants déséquilibres. C’est notamment le cas dans la vie sociale qu’elle soit familiale ou professionnelle lorsque l’individualité de la personne est niée par des situations d’irrespect, dévalorisantes ou humiliantes, ou encore par des processus de double-contrainte.

Faute de pouvoir s’exprimer vers l’extérieur, l’énergie se retourne contre la personne elle-même et se stocke dans le foie et se transforme alors en colère rentrée, en culpabilité, en ressentiment ou encore en frustration. A un niveau élevé, elle peut également mener à des phases dépressives. Le plus souvent, cette compression de l’énergie du foie s’exprime par des irritations soudaines, des poussées de colère, des tensions musculaires, des maux de tête, des insomnies (notamment vers 3 ou 4 heures).


L’influence du foie sur la digestion

Qui n’a pas connu une mauvaise digestion provoquée par un dîner familial ou professionnel particulièrement tendue ? En garantissant la libre circulation du Qi, le foie aide l’estomac et la rate dans leur fonction digestive. On dit qu’il « assiste la rate et l’estomac à la digestion des aliments ». Au niveau de l’estomac, il garantit la descente du bol alimentaire vers l’intestin grêle Dans le cas contraire (ici un repas tendu), le Qi du foie stagne et empêche cette descente avec, pour conséquence possibles, des éructations, des régurgitations acides, des nausées, voire des vomissements. S’il envahit la Rate, il perturbe la fonction de transformation et de transport de la nourriture, empêche la montée du Qi de la Rate et provoque des ballonnements, des selles molles. C’est pour cela que manger dans une ambiance détendue est indispensable à une bonne digestion.

Si le Foie n’assure pas sa fonction de faire circuler librement le Qi dans tout l’organisme, cela a aussi des conséquences sur l’écoulement de la bile. Cette dernière peut se trouver bloquée avec des difficulté à digérer les graisses, un goût amer dans la bouche, des éructations et même dans les cas les plus prolongés, une jaunisse. Les personnes dites « bileuses » correspondent précisément à ce cas. Rajoutons ici que les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Une bonne production et un écoulement régulier de bile sont donc non seulement garants de bonnes digestions, mais aussi d’une bonne détoxication.

Le foie stocke et draine le sang

Cette seconde grande fonction du foie intervient sous de multiples facettes. Pour comprendre cette fonction, il faut imaginer le foie comme une grosse éponge qui va soit gonfler pour stocker le sang soit s’essorer, si l’on peut dire, pour distribuer au corps tout entier le sang dont il a besoin. En d’autres mot, le foie régularise le volume du sang dans le corps.

Ainsi, lorsque l’on se met en mouvement, par exemple courir, le foie, en se resserrant, va envoyer dans les vaisseaux une quantité plus grande de sang qui va nourrir et humidifier correctement tous les tissus qui sont mis au travail par cette activité, en l’occurrence, ici les muscles et les tendons. A l’inverse, lorsqu’on se repose, le sang « réintègre » le foie . C’est notamment le cas la nuit où le foie se gonfle de sang.

On comprend ainsi facilement l’importance d’un foie en bonne santé : il permet au corps d’être nourrit selon ses besoins, selon le niveau d’activité. On dit ainsi que le foie assure la santé des muscles et des tendons. Si cette fonction de régularisation est altérée, le sang est insuffisant, la fonction de nutrition ne s’effectue ni au bon endroit, ni au bon moment, et la personne est facilement fatiguée, notamment lors d’efforts physiques. Des crampes peuvent subvenir sur le moment, des courbatures persistantes les jours suivants etc.

De manière générale, les tissus mal alimentés par ce vide de sang du foie deviennent plus faibles et donc moins résistants aux attaques externes. On pense notamment ici à la peau, première barrière contre les attaques pathogènes externes.


Le foie draine le sang

Après avoir vu le foie comme une grosse éponge, voyons-le comme une grille extrêmement fine qui va drainer le sang juste avant qu’il aille alimenter le coeur et le cerveau (d’où l’importance du sang à être le plus propre possible). Ainsi, au niveau du foie va s’accumuler toute une partie des déchets produits et présents dans le corps (notamment les substances toxiques et celles liées à la prise de médicaments). Cette « grille » peut se boucher si les déchets sont trop importants laissant passer des déchets qui peu à peu vont aller encrasser et polluer tout le corps. Pour prévenir cela, il faut régulièrement nettoyer cette grille. C’est ce que l’on appelle « drainer le foie » qui va « détoxiquer » le corps. Le début du printemps où le foie s’éveille est la période la plus propice pour mener à bien ce drainage du foie. De multiples produits (mélanges de plantes, le plus souvent) sont vendus dans le commerce à cet effet. Si vous désirez le nom d’un produit qui fonctionne bien dans le choix important existant des draineurs, contactez-moi. De manière générale, sur ce sujet de la désintoxication, vous pouvez vous reporter au livre de Christophe Vasey, Manuel de détoxication, Santé et vitalité par l’élimination des toxines.


Foie et menstruations

Cette fonction du foie de stocker le sang intervient directement sur les menstruations. En cas de stockage normal du foie, les règles seront correctes. A l’inverse, un sang du Foie insuffisant provoque une aménorrhée alors qu’un sang du foie trop important produit des règles hémorragiques. Nous avons plus haut que le blocage du Qi du foie provoque des stases de sang, c’est-à-dire un arrêt de sa circulation. Ces stases sont à l’origine des douleurs avant et pendant les règles ainsi que la présence des caillots noirs. C’est aussi la fonction de procréation qui peut être malmenée en cas de dysfonctionnement de la fonction de stockage du sang par le foie : une quantité défaillante de sang dans l’utérus ne pourra pour accueillir correctement le fœtus.

Ces deux grandes premières fonction du foie en conditionnent une série d’autres, notamment sur certaines parties du corps. Nous les passons plus rapidement en revue.

Le foie gouverne les tendons

Sous le terme de tendons, il faut entendre, dans la perspective de la médecine chinoise traditionnelle, aux tendons eux-mêmes mais aussi aux ligaments et aux nerfs. Leur santé dépendent du sang du foie qui les nourries et les humidifient. S’il y a un vide de sang du foie, les tendons sont alors enraidis et enflamés provoquant des tendinites, des contractions, des spasmes, des problèmes d’extension et de flexion, des engourdissements des membres, des crampes musculaires, des tremblements, de la tétanie ou de la faiblesse des membres.

Par exemple, si une tendinite fait généralement suite à un événement particulier (faux mouvement, effort ponctuel….), elle n’advient généralement que sur un terrain fragilisé par ce que l’on appelle un vide de sang. C’est parce que telle zone est en même temps trop sollicitée et mal nourrie par ce vide de sang (lié au foie) qu’elle « craque » et que se crée une tendinite. Soigner convenablement celle-ci ne se réduit pas à réparer le traumatisme. Faut-il encore reconsidérer et rééquilibrer ce terrain (repos, amélioration du sommeil, parfois modifications alimentaires….) pour arriver à une guérison totale. A défaut, le risque de traîner la tendinite sur plusieurs mois, voire le risque d’une rechute est important.

Le foie se manifeste dans les ongles.

Les ongles sont considérés, en médecine chinoise, comme un « dérivé » des Tendons. Tout comme ces derniers, ils sont donc à l’influence du Sang du Foie. Si le Sang du Foie est abondant, les ongles sont sains et bien humidifiés. A l’inverse, les ongles ne sont pas suffisamment nourris, ils deviennent sombres, cassants, secs et rainurés.

Le foie s’ouvre aux yeux

Le méridien du foie monte jusque dans les yeux. C’est en cela qu’il est dit que l »œil est l’organe des sens qui est associé au Foie. C’est parce que les yeux sont nourris et humidifiés par le Sang du Foie qu’ils peuvent voir. Ainsi, si le Sang du Foie est abondant, les yeux sont humidifiés correctement et la vision est bonne. En cas contraire, cela peut entraîner une vision trouble, de la myopie, des yeux secs, ou une impression de sable dans les yeux qui sont secs.

Les Rêves

Le foie est également lié aux rêves. Ainsi, lorsque l’on se souvient de ses rêves et/ou qu’on a des cauchemars, cela signifie généralement un excès d’énergie au niveau du foie.

Le Foie déteste le Vent

Les climats venteux affectent souvent le Foie. On voit ainsi que la relation entre le Foie et le « Vent »concerne non seulement le Vent Interne mais aussi le Vent Externe. Il n’est pas rare de voir des patients qui souffrent de déséquilibre du Foie se plaindre de céphalées et de raideurs de la nuque qui apparaissent après une période de temps venteux.

Le Foie est associé au coté gauche

Bien que situé du côté droit, le Foie est associé au côté gauche du corps pour plusieurs raisons. On dit que les céphalées localisées du côté gauche de la tête proviennent du Foie, et plus précisément d’un Vide de Sang du Foie, alors que les céphalées localisées du côté droit proviennent de la Vésicule Biliaire. Le côté gauche de la langue reflète plus particulièrement l’état du Foie, alors que le côté droit reflète celui de la Vésicule Biliaire.