Do-in contre le rhume

Date 11 mai 2008

Ce protocole de Do-in vous permettra de soigner un rhume en quelques jours sans avoir recours à divers médicaments. L’effet de ce protocole est de renforcer les propres forces de guérison de votre corps, notamment en revitalisant les organes et méridiens généralement atteint lors de ce genre de pathologie (poumon et gros intestin)

 

Rappel de base : on travaille à l’expire avec une force qui vient du mouvement des bras et du corps (comme si c’était les coudes qui voulaient rentrer dans le corps) et non pas de la force musculaire des doigts.

 

A – Do-in de la tête (Position assise)

  • Percussion avec bouts des doigts sur l’ensemble de la tête

  • Avec les coudes bien écartés, faites une pression avec les paumes (milieu, vers le front, vers la nuque)

  • Mettez votre majeur sur votre index et effectuez une pression à la base du crâne dans la cavité juste après l’oreille (VB12). Pression intense de 3 secondes.

  • Ligne crête occipitale (base du crâne).

  • On se déplace de quelques centimètres pour atteindre le points juste avant la chaîne musculaire (VB20). Pressions intenses de trois secondes qu’on renouvelle 3 fois.Ce point est considéré comme une des entrées du vent (humide, chaud, froid) dans le corps, causes du rhumes ou des angines. Pour évacuer ces vents, il faut stimuler ce point.

  • Points sur base du crâne sur la chaîne musculaire (V10) puis sur l’occiput (trou à la base du crâne).

  • On prend généreusement le muscle du trapèze avec la main opposé à l’épaule concerné : on serre pendant 3 secondes puis on le relâche vivement. On répète l’opération 4 fois. On peut alors se saisir de ce muscle tout aussi généreusement et le ramener vers l’avant. Même chose de l’autre côté.

  • Comme on saisit un chat par le peau de la nuque, on serre puis remonte la peau de la nuque vers le haut en trois moments. On refait ce mouvement deux fois.

  • Points sur base du crâne sur la chaîne musculaire (V10) puis sur l’occiput (trou à la base du crâne).

  • Pression sur un point (V12 : porte du vent également) situé en haut du dos de chaque côté de la colonne vertébrale (à 1,5 cun) en niveau de la seconde vertèbre dorsale.

  • Percussion avec sa main formant un rond avec l’index et le pouce sur les reins (de chaque côté de la colonne sous les dernières côtes.

  • On remonte sur le haut du crâne, le menton un peu rentré : pression intense en direction des pieds sur le haut du crâne (VG20). Puis on effectue une série de points en allant vers l’endroit situé entre les deux sourcils.

  • Pressions plus longues et plus accentuées à la frontière théorique entre le cuir chevelu et le front (VG24) : ce point permet d’évacuer les sécrétions nasales.

 

B – Do-in du visage (Position assise)

  • Une fois rendu entre les sourcils, on pose les doigts de ses deux mains sur la ligne coupant le front en deux et on « évacue les soucis » en écartant les deux mains vers les tempes. Au niveau des tempes, on finit par un léger mouvement circulaire.

  • Sourcils : Sériede trois pressions au début, milieu et extérieur des sourcils, trois passages.

  • Pressions rotative et généreuse sur les tempes. On y reste le temps qu’on veut.

  • Avec les deux index pointés vers le haut, pressions fortes et prolongés sur les sinus (au dessus du coin interne de l’oeil).

  • On descend après le long de chaque côté des arrêtes du nez (avec index sur majeur) jusqu’au niveau de la narine où là on prolonge la pression. La pression doit nous obliger à respirer par la bouche. Point douloureux (GI 20) qui permet de déboucher le nez

  • Pressions sur points en dessous narine (GI19), puis un point au-dessus de la lèvre supérieure puis en-dessous lèvre inférieure.

  • Avec la pulpe des doigts, pressions douce sur les pommettes et le haut des joues (tout en douceur).

  • Toujours avec la pulpes des doigts, on fait des petites pressions rotatives du menton en remontant vers les oreilles. On insiste sur la zone près des oreilles.

  • On met ses doigts en « ciseaux » (index et majeur en forme de « v ») autour de ses oreilles en remontant et descendant 5 ou 6 passages.

  • On pince/vibre/tire en bas (lobe), milieu et haut de l’oreille. Puis on masse (comme si on testait un billet de banque) toute l’oreille en n’hésitant pas à rentrer à l’intérieur de l’oreille.

  • On harmonise en passant ses mains sure toute la partie qu’on vient de travailler (un peu comme si on se lavait « à grande eau »

 

C – Le buste et les bras (d’abord côté gauche puis droite)

  • Percussions en descendant sur la face avant du bras, puis on remonte partie externe pour terminer percussions trapèze. En fait 5 passages. N’hésiter pas à frapper assez fort. On stimule ici l’énergie défensive qui nous protège des agressions extérieures

  • Percussion du bouts des doigts au dessus de la poitrine, sur tout le sternum (on insiste bien ici) et la grille costale (en dessous poitrine sur le côté et derrière

  • Pressions avec les paumes sur le haut du bras derrière et devant (assis, l’avant bras reposant de manière détendue sur la cuisse)

  • Puis pressions des paumes sur l’avant-bras (derrière, devant)

  • Avec les doigts frapper assez vigoureusement toute la partie de l’avant bras pour stimuler une fois encore l’énergie défensive.

  • Lissage de la face antérieure et postérieure

  • Avec le pouce et l’index de la main droite, entourer et tourner vigoureusement autour du poignet gauche (ligne de l’angoisse)

 

D – La main (d’abord côté gauche puis droite)

  • Travail en ouverture dela main (thénar et hypothénar)

  • Pression sur un point (GI4 : porte des vents) situé sur le dessus de la main dans l’espace les os prolongeant le pouce et l’index, contre l’os de celui de l’index. Point sensible à la pression. On maintient la pression quelques instants.

  • Pincer, tourner et vibrer sur tous les doigts

  • Secouer la main

  • Étirer l’articulation du poignet (trois positions : doigts vers le haut et vers le bas, doigts tiré vers l’arrière, et vers le bas, doigts tiré vers l’avant).

  • Lissage général du bras

  • On refait la même chose du côté droit.

 

 

Quelques conseils en cas de rhume ou d’angine

  • Un étirement des méridiens du Poumon – Gros Intestin à faire deux à trois fois par jour le temps du rhume

    Position: Debout, les jambes écartées à la largeur des épaules. Croisez vos pouces derrière votre dos.

    Mouvement: Flexion avant avec bascule des deux bras par dessus la tête. Si les muscles situés à l’arrière de vos jambes sont raides et vous limitent dans la flexion avant, n’hésitez pas à plier les genoux pour que votre bassin puisse mieux tourner autour de vos hanches et votre tête se rapprocher du sol, ou en prendre la direction. Chacun doit respecter l’étape d’étirement où il se trouve. Remonter un peu pour pouvoir prendre un nouvel inspire et à l’expire étirez vos bras un peu plus que la fois précédente. Recommencez ainsi 5 ou 6 fois.

  • Vous pouvez vous mettre quelques gouttes de huiles essentielles de Tea Tree ou de Ravensare sur le sternum, les poignets et sur la nuque.

  • Vous pouvez aussi trois fois par jours, boire dans un peu d’eau 3 gouttes de ces mêmes huiles.

  • Buvez des boissons chaudes régulièrement, notamment de la tisane au gigembre-miel-citron,

  • Restez si vous le pouvez au chaud en vous couvrant bien notamment le haut du dos et la nuque. Dormez sans chauffage mais bien couvert

  • Si vous fumez, essayez de vous passer de la cigarette

8 commentaires pour “Do-in contre le rhume”

  1. grandhomme Virginie a écrit:

    Bonjour Laurent,

    Ma mémoire flanche ! Merci pour ces fiches.

    Bises.

    Virginie

  2. brunet flore a écrit:

    bonjour Laurent,

    Ces exercices de do-in sont intéressant, mais peut on le faire aussi avec des enfants de 7 à 10 ans ? Il faudrait que se soit plus ludique peut être ?

    Merci pour votre réponse, bien cordialement.

    FLore

  3. quéré a écrit:

    Bonjour,

    Je suis moi-même formé en Shiatsu, huiles essentielles et je me permets juste de faire une petite remarque.
    L’ensemble de l’article est très intéressant cependant il me semble de mon devoir de rappeler que les huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l’eau.
    Si l’on souhaite les ingérer, on doit les prendre soit sur un sucre ou du miel ou de l’huile vierge.

    Merci.

    Julien

  4. Doradol a écrit:

    Je découvre votre site et vos remèdes. C’est super!
    Est il possible de rajouter des dessins montrant les différents points ainsi que les postures. Ce serait plus facile pour les néophytes comme moi.
    Pour les huiles essentielles, type ravinsara, je mets quelque gouttes sur un bout de pain et je le mange (herpès, rhumes,…)

  5. Activités du site e-commerce a écrit:

    Excellent article!!

  6. Immigrer en investisseur au Canada a écrit:

    Merci pour cet article pertinent!

  7. Restauration Fauteuil a écrit:

    Excellent article!!

  8. Bonnes pratiques SEO a écrit:

    je trouve votre blog tres interessant 🙂

Poster une réponse

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>