Le Cœur et l’Intestin Grêle, les deux organes de l’élément Feu

Date 20 juin 2020

Le Cœur est souvent qualifié d’Empereur dans les texte chinois du fait de son importance dans le fonctionnement général de l’être humain. Ceci dit, ses fonctions apparaissent partout quelque peu floues aux regards d’autres grands organes de l’énergétique chinoise (comme le Foie, le Rein ou la Rate). Son importance tient au fait qu’il effectue un rôle de centralisateur d’autres fonctions des organes du corps tant au niveau physique que psychique. Quoiqu’il en soit, le Cœur assume deux grandes fonctions : celle d’abriter le « Shen » et celle de gouverner le sang.

 

Représentation du Cœur extraite du Zhan Jiu Da Cheng de Yang Ji Zhou.

 

Abriter le « Shen »

Le Coeur est la résidence du Shen”, nous dit la tradition chinoise. Le « Shen » peut se traduire par différentes notions comme celle d’esprit ou de conscience, même si aucun terme ne semble convenir parfaitement. Le Cœur abrite donc notre esprit. La tranquillité de ce dernier dépend de la qualité de cet accueil. Un esprit apaisée, tranquille, serein, une intelligence ainsi qu’une pensée claire et puissante proviennent de la qualité de cet accueil. Dans le cas contraire, le Shen ne s’y sent pas bien et va donc avoir tendance à s’échapper de cette demeure mal accueillante et à se disperser. Cela provoque alors des états d’anxiété, d’agitation et de confusion mentales, de palpitations ou encore de dépression. La nuit, cela peut se traduire par un sommeil léger et des insomnies, le Shen, ne trouvant là aussi pas un accueil suffisant au niveau du Cœur. Plus généralement, dans la tradition chinoise, la plupart des désordres psychiques prennent d’ailleurs leur source dans ce contexte d’un Shen mal accueilli au niveau du Cœur.

 

Se pose alors la question ce qui favorise la capacité du Cœur à bien accueillir le Shen. La première réponse est d’ordre émotionnel. Dans les conditions optimale pourrait-on dire, les émotions peuvent aller et venir dans le Cœur qui est relativement détachée de celles-ci et en tout cas sans en affecter le Shen. Dans ce contexte, ce dernier irradie simplement vers l’extérieur accompagné de joie et de compassion. Mais il arrive plus souvent que cela se passe autrement. Dans un autre article sur le Foie, nous avons évoqué que ce dernier était très sensible aux émotions. Une des manières qu’a ce dernier de réagir est de faire monter rapidement beaucoup d’énergie au niveau du Cœur qui s’agite et peut provoquer un blocage du Ki à cet endroit. Une maison agitée n’est généralement pas très accueillante pour les humains. Elle l’est encore moins pour le Shen qui est perturbé par cette agitation soudaine. C’est notamment ce qui se passe en cas d’une émotion vive où nous sentons notre esprit et notre capacité à réfléchir se figer. Notre capacité à être à l’aise avec nos émotions est ainsi une des clés d’un esprit sein et paisible, chose que nous savons déjà toutes et tous plus ou moins.

 

Cet accueil dépend en second lieu, et d’une manière souvent moins soudaine, de la qualité et de la quantité du sang présent dans le Cœur. Ainsi donc, tous les organes qui favorisent ou défavorisent la production et la circulation du sang interviennent secondairement dans la quiétude du Shen. En d’autres mots, toutes les atteintes du sang affectent le Cœur et finalement le Shen.

 

Gouverner le Sang »

La seconde grande fonction du Cœur prend plusieurs formes : celle de la production du sang ainsi que celle de sa circulation. Selon la tradition chinoise, le Sang provient du travail de la Rate qui transforme les aliments ingérés pour en extraire le Qi et qu’elle envoie notamment au Cœur par la suite. C’est là que ce Qi des aliments se transforme en sang. Un Cœur en bonne santé concourra donc à produire un sang de bonne qualité et en quantité suffisante. Un sang en quantité insuffisante aura plus de mal à atteindre et nourrir l’ensemble des régions du corps, notamment les extrémités. C’est une des causes des mains et pieds froids.

 

Cela implique également la constitution générale de l’individu : un sang faible ou de mauvaise qualité (appelée un Vide de Sang en Médecine Chinoise et qui rapproche partiellement de ce que l’on appelle “anémie” en occident) produira un individu avec une santé fragile. A l’inverse, un Sang de bonne qualité et en quantité suffisante donnera une bonne constitution physique et une bonne résistance à l’effort. Pour les femmes, un Vide de Sang, déséquilibre courant, jouera indirectement sur la qualité des menstruations et sa capacité à procréer.

 

Enfin, le Cœur intervient également sur la circulation du sang et la qualité des vaisseaux sanguins. L’énergie du Cœur reflète l’état des vaisseaux sanguins : si l’énergie du Cœur possède une bonne énergie, les vaisseaux seront aussi en bon état, le pouls sera pleins et régulier. Et inversement.

 

Les fonctions de l’Intestin Grêle

 

Séparer le Pur de l’Impur

La fonction première de l’Intestin Grêle est de recevoir les aliments et les boissons provenant de l’Estomac. Selon la tradition chinoise, il sépare les éléments utilisables (le Pur) qu’il transmet à la Rate pour qu’elle les envoie à toutes les parties du corps, des éléments non utilisables (les déchets ou Impurs) qu’elle envoie vers le Gros Intestin et la Vessie pour leur évacuation sous forme de selles et d’urine.

 

Représentation de l’Intestin Grêle, extraite du Zhan Jiu Da Cheng de Yang Ji Zhou.

 

La clarté de l’Esprit

L’Intestin Grêle a donc une fonction de tri. Cette fonction comporte une importante dimension psychologique qu’il est important de mentionner ici. En effet, d’un point de vue psychologique, on dit que l’Intestin Grêle permet de percevoir les différentes options d’une situation et aide à prendre les décisions. En d’autres mots, en triant le Pur de l’Impur dans telle ou telle situation, il permet la clarté de l’esprit permettant de prendre les bonnes décisions. En cas de difficultés à prendre les bonnes décisions ou à y voir clair, on peut alors regarder de plus près le bon fonctionnement de cet organe tant au niveau physiologique qu’énergétique.

 

Sa relation avec le Cœur est à mettre en relation avec cette dimension psychologique. Effet, l’Intestin Grêle possède un rôle de protecteur du Cœur en ce sens où il le protège des influences extérieures en faisant le tri entre ce qui lui est bon et ce qui ne l’est pas. Autrement dit, un Intestin Grêle en bonne santé va savoir décider ce qui est bon à intégrer dans le noyau émotionnel qu’est le Cœur de ce qui ne l’est pas. En cas d’un choc émotionnel très fort, il n’est pas rare que l’Intestin Grêle se bloque en protection afin d’éviter que ce choc intervienne et n’affecte trop fortement le Cœur de manière négative. C’est bien de cela qu’il s’agit lorsque l’on “prend un choc dans le ventre“….

 

Les pathologies de la saison estivale

Certaines pathologies ou désordres énergétiques répondent une logique saisonnière. C’est notamment le cas à l’automne et au printemps, saisons intermédiaires souvent difficiles pour les gens. L’été étant une saison dite pleine (comme l’hiver), les déséquilibres énergétiques liés à cette saison sont moins marqués. Nous pouvons toutefois mentionner les coups de chaleur (insolation…) liées au soleil qui peuvent provoquer, dans les formes sévères, une agitation du Shen (insolation accompagnée de délires, de pertes de connaissance, de convulsions…). Il n’en demeure pas moins que la logique saisonnière y préside avec nettement moins de force. Pour cette raison, nous ne développerons pas ici les désordres provenant de raisons autres que saisonnières.

 

Rappelons seulement rapidement que les désordres énergétiques les plus courants du Cœur sont l’anxiété, l’agitation mentale, les palpitations ainsi que les troubles psychiques ou encore l’insomnie. Des articles abordant ces désordres seront bientôt publiés sur ce blog.

 

Vous retrouverez sur notre blog d’autres articles concernant la saison estivale :

Poster une réponse

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>