Conseils pour l’hiver

Date 16 novembre 2021

L’hiver, sachez ralentir et se vous reposer…

L’hiver correspond à la fin du cycle annuel avant la renaissance du printemps. C’est le temps du repos et de l’intériorisation, le « yin du yin ». Si bien évidemment, le monde extérieur nous sollicite tout autant que le reste de l’année, il est pourtant sage de ralentir son mode de vie et de chercher à suivre le rythme de la nature qui s’est endormie. Ce n’est pas un hasard si la période qui va de novembre à Noël est aussi dénommée « la saison du repos de l’homme« , ou encore « la fatigue de l’homme dans la tradition chinoise.

 

 

Aucun processus ne peut demeurer en permanence dans l’activité et le mouvement : le repos n’est pas l’arrêt ou la diminution de la vie : il en est un des moments le plus important, celui qui permet de se ressourcer pour pouvoir repartir par la suite… L’hiver en est l’illustration parfaite : une saison pour se reposer afin de pouvoir repartir ressourcé-e, et avec entrain, au printemps.

 

Ainsi, en cette saison hivernale, le premier des principes est de savoir ralentir sa vie sociale et ses activités pour retrouver son chez-soi (sa maison mais aussi son intérieur intime). Soyez casanier ! Plongez-vous dans la lecture, la méditation,. Prenez le temps de rêver devant la cheminée ou bien emmitouflé-e au chaud dans un plaid dans votre canapé. Sans aucune culpabilité, couchez-vous tôt, même très tôt si vous vous sentez fatigué-e, notamment durant la période du grand Yin (de début novembre à Noël).

 

Protégez-vous du froid en vous couvrant largement, notamment la partie des lombaires où sont logés les reins et la vessie, les deux organes anatomiques liés à l’hiver. Faites de même au niveau des pieds et de la tête. Mais surtout, prenez soin de vos reins : vous savez donc que c’est là que réside votre réserve d’énergie que vous devez restaurer en hiver pour l’année qui vient. N’hésitez donc pas à vous programmer des soirées bien au chaud avec une bouillotte sur les lombes (creux du dos) (voir article sur ce sujet).

 

Sur le plan alimentaire

Une autre manière de prendre soin du Rein est de consommer des aliments qui vont le nourrir.

Consommez ainsi sans modération toutes les sortes de haricots, de légumineuses : lentilles, haricots secs, fèves, pois secs, pois chiches, pois cassés. Côté céréales, optez pour le sarrasin, le sésame, le seigle et l’avoine qui sont des céréales réchauffantes mais aussi le millet, quinoa, petit épeautre. Parmi les viandes, les Chinois citent souvent, en plus de la volaille, le canard, le porc, le sanglier si l’occasion se présente… De même, cuisinez les « légumes racines » chargés des qualités nutritives de l’hiver : carottes, navets, céleri, topinambours, panais, pommes de terre, rutabagas, choux raves, betteraves rouges.

 

Dans cette même logique de saison, plutôt que de rechercher des vitamines dans les agrumes (orange, clémentine, pamplemousse…) dont les éléments nutritionnels ne correspondent pas à la saison hivernale (nous les faisons venir des pays éloignés où notre  hiver correspond à la saison chaude chez eux…), préférez manger plutôt des pommes, des poires ainsi que des fruits secs qui ont tout autant de qualités nutritives. Nous trouvons désormais sur les marchés aussi des kiwis qui viennent de nos régions (et non pas de l’autre bout de la terre telle la Nouvelle-Zélande ou le Chili….). Ils compléteront les vitamines qui nous manquent…  Parmi les fruits nous retiendrons aussi la châtaigne, les pignons de pin, la noix. 

 

Les fruits de mer sont également à rechercher car ils possèdent d’énormes avantages sur les plans gustatifs et nutritifs. Variés et délicieux, ils sont extrêmement riches en protéines, sels minéraux, oligo-éléments et vitamines, tout en étant très pauvres en matières grasses. Laissez-vous tenter par les crustacés, crevettes, crabes, coques diverses et autres huîtres….

N’oubliez pas les condiments qui permettent de « chauffer » les repas : la cannelle, le cardamome, le curry, le paprika, les épices pour pain d’épices, le poivre, le gingembre, le piment, la sauce soja.

Pour les boissons : thé de Noël aux épices, thé à la cannelle, roobios à la cannelle ou tout simplement un verre d’eau chaude au lever, après les repas et au coucher.

 

En hiver, plus encore que pour d’autres saisons, mangez chaud le plus souvent possible. privilégiez aussi les cuisson plus longues : la cuisson à l’étouffée, à la vapeur, les plats en potée, les potages aux légumes aux céréales et légumineuses.

Pour finir sur la dimension alimentaire, vous trouverez ici une recette qui nourrit fortement le Rein

 

Étirements des méridiens du Rein et de la Vessie

Une autre façon de prendre soin du Rein et de la Vessie est de réaliser quotidiennement des étirements des méridiens de ces deux organes, ce qui permettra à la fois de réguler les vides ou les trop-pleins d’énergie circulant à l’intérieur de ces méridiens et de nourrir convenablement les organes qui y sont reliés.

Ainsi, pour renforcer votre énergie des reins et de la vessie, faites quotidiennement un étirement de leur méridien comme il suit :

Position : Assis, les jambes tendues et les pieds joints, placer les mains près des fesses et se soulever, bras tendus, redescendre en se plaçant bien en appui sur les ischions (os des fesses).

Mouvement : Étirer les bras vers le bas, puis pencher le buste sur l’avant avec l’idée de poser la poitrine sur les cuisses. Suivez le principe d’étirement du souffle à l’expiration pour amener progressivement le ventre vers l’avant des cuisses. Tenez la position à l’inspire pour progresser lors de l’expire. Recommencez ainsi 5 ou 6 respirations.

 

La méditation

La méditation est particulièrement conseillée l’hiver puisqu’elle tend à développer l’énergie Yin renvoyant à la fois à la saison hivernale et au Rein. Un autre article a été réalisé sur ce sujet auquel nous nous permettons de vous renvoyer : La méditation selon l’énergétique chinoise.

Bien sûr il existe de multiples manière de méditer et si vous êtes habitué à une autre forme de méditation, prenez celle qui vous convient le mieux ou celle avec laquelle vous être à l’aise.

 

Percussion sur les Reins

Une autre manière de prendre soin de vos Reins et de votre vessie est de les stimuler au moyen de percussions.

Position : légèrement penché, enroulez l’index à l’intérieur du pouce (comme si vous fermiez légèrement le poing).

Mouvement : Faites des percussions avec la surface formée par cet enroulement index-pouce sur la zone des reins durant 30 secondes. Pour rappel, les reins ne se situent pas sur les lombaires mais au-dessus à la frontière avec les dernières côtes. Pensez à bien respirer durant tout l’exercice. Dans un second temps, vous pouvez descendre le long de la colonne jusqu’au sacrum (os plat situé en haut des fesses, zone qui correspond énergétiquement à la vessie) pour vous y attarder. Vous pouvez alors remonter jusqu’au reins et finir cette fois-ci sur la zone des lombaires (bas du dos). Faites ainsi trois passages.

 

Le tambour céleste

« Le tambour céleste » est un exercice qui permet de stimuler l’énergie du Rein et des oreilles qui sont les organes des sens reliés au Rein, ainsi que le cervelet.

Position : Position : Le « tambour céleste » est situé à l’arrière de votre crâne ! Placez les mains sur les oreilles : avec la base de la main obturant totalement l’oreille. Les doigts sont en arrière de la tête. Il faut bien appuyer afin de bien boucher les oreilles. Les majeurs se placent naturellement au niveau de l’occiput (trou situé à la base du crâne derrière).

Mouvement : On pose les index sur les majeurs et d’un petit mouvement sec, on fait glisser l’index qui « claque » sur la tête. Après quelques battements de tambour, décollez les mains un peu rapidement des oreilles. Entrouvrez la bouche pour éviter une surpression désagréable.

Le bruit produit résonne dans la tête. Cette vibration renforce l’énergie du Rein en stimulant les oreilles, clarifie et calme l’esprit. Cela améliore parfois le sommeil ou soulage certains acouphènes. Le tambour céleste est assez efficace lors des coups de fatigue.

Vous pourrez retrouver des formes plus développées du travail sur les Reins avec le Do-In sur les Reins et le Petit Do-in des oreilles

 

4 commentaires pour “Conseils pour l’hiver”

  1. Honderine a écrit:

    Pas de nouvelles inspirations pour cet hiver?!
    Au plaisir….

  2. meyer a écrit:

    merci pour votre blog et vos bons conseils !

  3. aponysos a écrit:

    bravo pour ce blog! Il est excellent!
    Merci à vous 🙂

  4. Isabelle de Rocquigny a écrit:

    Merci pour ces bons conseils, je viens de mettre en pratique les exercices et mon corps est ravi !

Poster une réponse

XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>